21/04/2012

Le Castello Aragonese

Horaire d'ouverture : 09.00 - 19.30
Tel. 0039 081 991959





Le Castello Aragonese est une fortification qui surgit sur une petite île rocheuse orientée sur le versant oriental de l'île d'Ischia, elle est reliée grâce à un pont d'une longueur de 220 m à l'antique Borgo di Celsa, aujourd'hui connu sous le nom de Ischia Ponte.
L'îlot sur lequel a été édifié le château dérive d'une éruption avvenue il y a plus de 300.000 ans. Il atteind une hauteur de 113 mètres depuis le niveau de la mer et recouvre une superficie d'environ 56.000 m2. Géologiquement parlant, il s'agit d'une aglomération de magma qui s'est consolidée au cours des phénomènes éruptifs et vient définie coupole de stagnation.
On accède au château par un tunnel, creusé dans la roche et commandé par Alfonso d'Aragone. Avant sa construction, l'accès n'était possible que par la mer grâce à une échelle située sur le côté nord de l'îlot. Le tunnel mesure 400 mètres et le parcours est illuminé par de hautes lanternes. Le parcours suivant est un sentier mulatier qui se déroule en montée conduisant jusqu'au sommet de l'île. Depuis cette route partent des sentiers mineurs conduisant aux différents édifices et jardins. Depuis les années 1860, un ascenseur est à disposition des visiteurs. Son parcours est creusé dans la roche et atteind les 60 mètres au dessus du niveau de la mer.  
Au château

S. Pietro a Pantaniello
Eglise de forme exagonale construite en 1547, par Dionisio Basso, qui souhaitait édifier sur le château l'antique Eglise paleochrétienne, qui se trouvait sur la colinette du port, alors un lac malsain, c'est de là que dériverait le nom S.Pietro a Pantaniello. Le projet proviendrait vraissemblablement d'un dessin de Vignola célèbre architecte de la renaissance italienne.

Cathédrale
La cathédrale est composée par deux étages: l'Eglise et la Crypte.  A côté se trouvent le campanile et l'ex palais épiscopal. L'Eglise date de l'époque médiévale, elle fu restructurée plusieurs fois au cours des siècles jusqu'à la moitié du 18ème siècle. La cathédrale est composée de trois allées, autour de l'autel il y avait sept chapelles dont six nobles, autrefois riches de fresques.  La crypte conserve des fresques attribuables à l'école de Giotto. Le 27 décembre 1509 y fut célébré le mariage entre la poête Vittoria Colonna et Ferrante D’Avalos, le marquis de Pescara. Un grand nombre de monuments furent détruis en 1722 par l'évêque Capecelatro, et en 1809 la cathédrale tombe définitivement sous les bombardements de la flotte anglaise.  
Eglise de l'Immaculée et le Convent des Clarisses de la Consolation
Construite avant la première moitié du 18ème siècle, elle fu commandée par les soeurs Clarisse du convent de la consolation situé proche de l'Eglise. Le couvent fu édifié en 1576 par Beatrice della Quadra, et appelé de la consolation, parceque la fondatrice, veuve, se consolait par la pirière et le silence de l'isolement. Dans les souterrains du monastère se trouve le cimetière, doté de sièges en pierre avec un trou central,  pour le recueil des restes d'organes en décomposition, en effet,  les cadavres étaient laissés vêtus sur les sièges. Les soeurs s'y rendaient tous les jours pour méditer sur la mort. L'exposition des restes des cadavres fut supprimée dans les années 60 par l'évêque Dino Tomasini.
Le Maschio (non visitable)
Situé dans la partie la plus haute de l'île, il fut construit par les Angevins, et rénové par la suite par les Aragonais.  

De forme quadrangulaire, il est doté de quatre tours. Il fut occupé par Alfonso I d’Aragone, par Ferdinand II d’Aragone ayant fui de Naples. Il fut occupé auparavant par Charles VIII, roi de France en 1495. En 1823, le gouvernement Bourbon lui donna l'usage de prison.

Bain pénal
Edifié par les Bourbons en 1799, pour renfermer les opposants politiques, il constituait avec le Maschio le bain pénal.  L'édifice est composé de grandes chambres où venaient entassés tous les prisoniers, et d'une cour découverte en forme quadrangulaire, au milieu duquel était posée une fourche pour les exécutions. De nombreux patriotes napolitains de 1848 furent renfermés dans ces prisons,  à ces derniers en particulier été réservé un type de torture particulier, ils étaient immergés dans des baignoires d'eau et de détritus, par aillurs ils étaient obligés de rester dans leurs escréments durant des journées entières. C'est de là que provient le nom "Bain Pénal". Avec l'unification de l'Italie et la chasse des Bourbons, les prisoniers politiques furent libérés. En 1874 l'îlot fut désormais dirigé par la direction générale des prisons, et en 1890, la prison fut définitivement fermée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire